Jean Pierre Payen © 2015

Propulsé par http://webgentilshommes.net

Poîésis - L 'univers du PoèmePoîésis - L 'univers du Poème

Tous les textes sont protégés par le Code de la Propriété intellectuelle   et artistique.

Utilisation collective non attribuée. Reprographie, copie, plagiat, sanctionnés.

Y compris pour toute traduction réservée pour la Russie et le Japon.

Loi n° 92-597 du 1/7/1992 art L 111-112-113 et 121-122-123 et notamment les art L.122-4 et L.335-2

AccueilL'auteurPoïesisFloréalPédagogieNous contacterCarte du site

FLANDRES


En centre nuit, poète fou, je suis allé vers vous, Flandres, au milieu de vos soleils de lin fou, sous la caresse de vos reins de folle avoine, les doigts noués aux brumes roses de la mer, lèvres ouvertes dans l'herberie fraîche de vos ciels où s'éboulent les grains d'or du blé…


Flandres

Bienvenue.


Amies lectrices et chers amis lecteurs, à tous les amoureux de la francophonie,  «   Poïésis  » ouvre ses portes avec en exergue une citation de Saint John Perse–Paris- 9 Novembre 1959 –


 «  Aujourd’hui, où l’homme s’ouvre, plus complexe, à plus de nuit humaine, il est temps de mieux connaître, dans toute activité de l’esprit, individuelle ou collective, cette force agissante et concertante qu’est le principe poétique…Poésie, sœur de l’action et mère de toute création, initiatrice en toute science et devancière en toute métaphysique  : elle est l’animatrice du songe des vivants et la gardienne la plus sûre de l’héritage des morts.  »


Chacun y trouvera son plaisir  ; les enfants choisiront probablement dans le cycle «  Bleus les nuages  », les amateurs d’Histoire iront vers les «  Mouvements  », les amoureux vers le «  Poémier  ».Les friands de création poétique se tourneront vers le  «  Laboratoire  » alors que les mystiques s’attacheront à «  Daphnis  ». Quant à ceux qui aiment le rire en toute circonstance, peut-être privilégieront- ils «  Scatologos  » à moins qu’ils ne préfèrent se tourner vers les mathématiques avec les «  Contacts  »  !


L’âme humaine est riche de tonalités, de perspectives, d’espérances et de désirs, d’amour et de spiritualité. La force du poème, de son pouvoir d’introspection, la puissance de ses aptitudes d’évocation, est justement de pouvoir aborder tous ces rivages pour vous en livrer une perception toute différente et enrichir la vôtre.


A toutes et à tous, Christophe et moi-même, nous vous souhaitons un «  heureux… voyage  »



Jean Pierre Payen.

Cycle FlorèalCycle PédagogieFlandresScatologosDaphnisPlaidoyer du PoèteOn the BookLe poémier d’AmourMouvements de l’HistoireBleus, les nuages